User Guide

Loopp est un outil de création musicale, destiné à l’utilisation en direct (live). L’objectif principal est le traitement en temps réel ainsi qu’une utilisation rapide et intuitive. Avec un support étendu du mappage midi, vous pouvez gérer les boucles comme vous aimez ! Les paragraphes suivants vous expliqueront comment connecter Loopp avec Jack pour les entrées et sorties audio et vous présenteront les concepts de "scènes" et de "clips" pour utiliser votre créativité pour des performances en direct !

Loopp et JACK

Si vous débutez avec Jack et Loopp, voici un exemple en vidéo qui vous montre à quoi ressemble une session d’utilisation typique de boucles dans Loopp : https://www.youtube.com/watch?v=R6WiWDDKRCQ

Avant de pouvoir enregistrer, il faut connecter les sources audio aux entrées principales (master_in_left et master_in_right) de Loopp et connecter les sorties principales (master_left et master_right) aux sorties du système (playback_1 et playback_2). Voir la capture d’écran des connexions :

Ensuite, nous jeterons un œil à l'interface de Loopp, qui peut sembler complexe au départ, mais qui est vraiment plutôt simple une fois que l'on comprend à quoi sert chaque partie de l'interface graphique.

Vous pouvez voir 8 pistes contenant 10 clips chacune. Afin de vérifier que votre configuration fonctionne, faites jouer votre source audio et vous devriez voir l'amplitude de l’audio dans le vu-mètre en haut à droite de l’interface. Si cela fonctionne, vous êtes prêt !

Clips

Maintenant, cliquez sur un clip pour démarrer l’enregistrement puis cliquez une nouvelle fois pour lancer la lecture en boucle ! Un clic droit sur un clip vous propose de :

  • Charger une boucle audio dans le clip
  • Sauvegarder le clip
  • Sélectionner 'Spécial' afin d'enregistrer, lire ou arrêter le clip avec la barre d'espace.
  • Choisir le nombre de battements du clip
  • Utiliser le clip comme tempo
  • Renommer le clip
  • Effacer le clip (peut aussi être fait avec MIDI Binding)

Toutes les actions de Loopp sont synchronisées à la pulsation, qui est indiqué par les quatre carrés en bas à droite de la fenêtre. Vous pouvez changer le tempo en tournant le bouton dans lequel est indiqué le nombre de BPM (qui doit être à 120 par défaut).

Scènes

Un concept de Loopp plutôt important est les ‘scènes’. Dans chaque piste, vous pouvez seulement jouer un clip à la fois. la section ‘Master’ de Loopp, vous pouvez voir une liste de ’scènes’. Vous pouvez lancer une scène en cliquant dessus. Quand vous faites cela, tous les clips de cette ligne commencent en même temps.

Tip

Quand vous utilisez des clips dont la longueur est supérieur à une mesure, faites attention à démarrer l’enregistrement en même temps que les autres clips de la ligne qui sont lancés. Sinon, lancer une scène créera un peu de désordre ;)


Pistes

Toutes les pistes de Loopp possèdent des contrôleurs faisant des choses incroyables. Nous allons les passer en revue à partir du haut vers le bas. Premièrement, il y a le nom de la piste. Vous pouvez le modifier en cliquant-droit dessus. En dessous, se trouve un cercle affichant la progression de la lecture de la boucle dans la piste. C'est plutôt utile de le regarder lors de l'enregistrement d'autres clips dans la même ligne. La chose suivante est "les clips". Vous pouvez leurs donner un nom avec un clic-droit également. Ils affichent également le statut correct d'un clip, s'il est en train d'enregistrer, d'être lu, ou vide. En bas, il y a un chariot qui ajuste le volume de la piste mixé dans le master. Sur la gauche des chariots, se trouvent certains contrôles que nous décrirons dans les sections suivantes.

Tip

Vous pouvez utiliser votre clavier alpha-numérique pour contrôler les clips ! La première scène est représentée par les nombres de 1 à 8, le 9 déclenche la première scène. Les lignes suivantes sont branchées sur les scènes sous-jacentes. Essayez !


Panoramisation

Avant de rentrer dans le monde du traitement dans Loopp, regardons une fonctionnalité plutôt basique mais puissante. Elle est arrivée avec la version 1.1.1 : la panoramisation. Le bouton au dessus de chaque piste peut diviser le signal en deux canaux maître si vous le souhaitez. Vous avez ainsi la possibilité de placer chaque canal dans le mixage général. Ceci est plutôt simple, donc on continue…

Section effets spéciaux

Les premiers contrôle en dessous de la section de clip sont la section d'effet. Dans le gestionaire de connexion JACK de votre choix, vous verrez des ports Send_track_X et Return_track_X. En connectant le send à l'entrée d'un client JACK et la sortie dans les retours de Loopp enverra l'audio à travers cet autre client JACK. Pour activer le traitement, cliquez sur le bouton FX jaune. Avec le bouton, vous pouvez ajuster le volume de l'effet. Cette fonctionnalité vous offre des possibilités infines. Vous pourriez avoir autant d'effets que vous le voulez dans n'importe quel ordre. Soyez créatifs !

Envoi de réverb'

Cette fonctionnalité vous offre la possibilité d'ajouter simplement de la réverbération sur une piste. Avant de pouvoir essayer ceci, nous devons connecter les send_out de Loopp à une réverb' de notre choix et les sorties de la réverb' en retour dans les master_returns de Loopp. Lorsque c'est fait, nous pouvons activer la réverb' pour chaque piste avec le bouton Snd-Button et ajuster la quantité de réverb' avec le bouton rotatif au dessus.

Les connexions pour un envoi de réverb' sont comme suit :

Et les paramètres recommandés pour Roomy sont affichés ici - la partie la plus importante est de paramétrer le bouton Dry/Wet (original/traité) à 100% Wet, ainsi seule la réverb' ressort, et le signal original est complètement mis en sourdine. Étant donné que Loopp sort déjà le signal original, nous ne voulons pas que la réverb' le fasse aussi !

Il y a une vidéo (en anglais) à ce sujet: https://www.youtube.com/watch?v=wLy9oG_WpHg


Chaînage latéral

Il est très facile de pratiquer un chaînage latéral (NdT : "sidechaining" en anglais) en utilisant Loopp, par exemple pour créer des lignes de basse house. Le concept est plutôt simple : vous utilisez un signal audio pour contrôler le traitement d'un autre signal. Ce traitement peut être un compresseur ou un enveloppeur. Alors, comment l'utiliser ? Premièrement, nous devons ici aussi faire des connexions. Les sidechain_key de Loopp doivent être connectés à une entrée de chaînage latéral et les sidechain_signal de Loopp doivent être connectés aux entrées audio régulières du client JACK Ducka. Envoyez les sorties du client JACK Ducka aux sorties master.

Retour à Loopp. Sur une piste, vous devez activer le bouton "Key". Ce faisant, la sortie de la piste est le déclencheur de l'effet de chaînage latéral. Maintenant, vous pouvez envoyer chaque piste avec le bouton rotatif au dessus du bouton "Key" vers JACK. Si vous souhaitez voir comment ceci fonctionne, regardez ces vidéos (en anglais) :

La section d'entrée

Au début de ce tutoriel, nous avons connecté une source audio aux master_in de Loopp. Vous pouvez connecter plusieurs entrées de differentes sources, ou chaque sortie d'un mixeur, ou tout ce que pouvez imaginer ! Dans le coin droit supérieur de l'interface, vous pouvez voir la section d'entrée de Loopp.

Ici, vous avez un vu-mètre, et un chariot pour ajuster le volume des entrées. Les boutons en dessous font les choses suivantes :

  • le bouton "Snd" active l'envoi (le bouton ci-dessus dose la quantité, comme la réverb')
  • le bouton "Key" défini les entrées comme signal source pour le chaînage latéral
  • le bouton au dessus du bouton "Key" règle la quantité de signal pour le chaînage latéral
  • le bouton "Mix" active le routage des entrées vers les sorties principales de Loopp
  • le bouton au dessus du bouton "Mix" règle la quantité de signal des entrées dans les sorties principales

Vous avez donc de grandes possibilités : une petite réverb' sur les entrées, utiliser des entrées pour un chaînage latéral special ? Facile! Vous pouvez surveiller ce que vous jouez avec Loopp et ajuster le volume enregistré pour l'adapter aux autres pistes.

La section Master

Jetez un oeil à la dernière partie de l'interface : la section master. Les fonctions de la plupart des éléments sont vraiment évidents, donc je les expliquerai rapidement :

  • les carrés vert, jaune, orange et rouge montrent le battement (de bas en haut)
  • le bouton "Stop/Play" arrête ou redémarre la lecture
  • avec le bouton "Tap", vous pouvez ajuster le tempo en cliquant la pulsation
  • un clic droit sur le bouton TAP permet d'entrer manuellement les données du BPM
  • le bouton "Metro" active le métronome dans les sorties casque (headphones_out) de Loopp (notez que vous pouvez choisir entre une sélection de différents niveaux de volume en cliquant-droit sur le bouton "Metro")
  • le bouton avec les chiffres indique le tempo
  • le bouton "Return" ajuste le volume du retour audio (comme la réverb')
  • le chariot ajuste le volume principal.

Configuration

Loopp fournit quelques fonctionnalités de configuration dans un fichier se trouvant dans le répertoire de configuration de l'utilisateur. Il permet de mettre des contrôleurs par défaut en les ajoutant à la liste des contrôleurs par défaut, comme indiqué ci dessous. Notez bien que plusieurs contrôleurs peuvent être ajoutés, listés comme des shaines séparées avec une virgule intercalée entre eux.

Le fichier à éditer est: ~/.config/soundship/loopp/loopp.prfs

notamment, mettez à jour cette ligne qui contient le nom du fichier de votre contrôleur par défaut : "defaultControllers":   ["akai_apc.ctlr"],